Comme prévu les travaux à la Brigade des mineurs sont terminés et les enfants pourront bénéficier de 2 cellules supplémentaires. Odette, de son côté, leur a livré, comme prévu, des croissants et sucreries.
Lors de notre retour à Tsévié, nous avons rencontré le fondateur de l’école et négocié les frais de scolarité de 6 orphelins.
Noukou les prendra en charge afin que les cours donnés pour les enfants de la classe NouKou soient assurés.
Nous prendrons aussi en charge des déplacements des deux professeurs afin qu’ils puissent assurer les cours deux fois par semaine jusqu’en février.L’équipement professionnel et une partie des frais de scolarité de Rakia, jeune fille de 18 ans qui vient d’avoir son bac et qui souhaite faire une formation de cuisinière, sont financés par Julie, membre de Noukou et par Noukou. Rakia a désormais tout le nécessaire pour entamer sa formation. Le courage des enfants nous émerveille ! L’inauguration de l’infirmerie se profile et au vu du budget restant il paraissait évident de privilégier un comité restreint.
Cependant le Maire de Tsévié, les Chefs traditionnels, le Président de la Croix rouge et le Fondateur de l’école en avaient décidé autrement, la première infirmerie scolaire en région maritime devait avoir une journée d’inauguration digne de ce nom !
Ils ont convié beaucoup de monde, deux télévisions et radios locales étaient présentes et les festivités ont débuté à 7 heures et ont duré toute la journée dans la bonne humeur habituelle.Journée pendant laquelle les enfants ont joué au foot puis une messe a été dite par un pasteur pour que Dieu protège l’infirmerie et différentes autorités se sont exprimées en l’honneur de la construction de l’infirmerie pour remercier la société LMSYS et Noukou.

Ce fut aussi l’occasion, pour Manu, de présenter Noukou, quel stress devant tant de monde mais il s’en est sorti à merveille !

Désormais l’infirmerie est prête à accueillir les premiers malades mais aussi tous ceux qui souhaitent avoir des informations, un lieu d’écoute sans tabou. Noukou est fière de cette belle réussite.

Tous les enfants vous disent AKPEKAKA OU AKPELO, ce qui veut dire MERCI BEAUCOUP.
Bien évidemment même si les missions se sont terminées dans les temps et en respectant le budget nous restons mobilisés, il reste tant à faire.
L’heure du retour a sonné, ce n’est pas sans mal, mais les sourires, les chants et les projets futurs embelliront nos rêves.
Nous vous tiendrons informés des prochaines manifestations : les soirées, expositions ou ventes au profit de Noukou.
A très bientôt